graines_germeesPlantes dépolluantes, qu'en penser ?

 

On en parle beaucoup. De nombreux ouvrages sur le sujet sont disponibles en librairie et les étiquettes en magasin renseignent les vertus dépolluantes des plantes. Qu'en est-il vraiment ? Les plantes ont-elles réellement des pouvoirs dépolluants ?

Dans les années septante, lors du courant Flower Power, diverses études ont été menées concernant les plantes, de la Nasa qui rêvait de coloniser Mars, aux Hippies qui cherchaient comment la musique pouvait en favoriser la croissance.

Dès 1973, le Dr C. Bill Wolverton a réalisé pour le compte de la Nasa, bon nombre de tests sur les végétaux, afin de rendre possible un voyage spatial habité. Des tests en laboratoire ont été réalisés et une large étude a été menée concernant la capacité d'oxygénation et de neutralisation de différentes substances chimiques de l’air par les plantes pour les programmes spatiaux habités, notamment le voyage vers Mars. Il en est ressorti, en 1989, une étude portant sur un échantillonnage de végétaux. [SourceNasa]

Cependant, cette étude est controversée au sein de la communauté scientifique car elle a été réalisée dans une atmosphère en circuit fermé et non en situation réelle. La qualité de l'air étant devenu un enjeu important de notre société, différents états ont mandaté leurs organismes spécifiques afin d’étudier davantage les capacités de dépollution de l’air par les plantes en situation réelle.

Le choix de la Nasa pour réaliser un voyage habité s'est finalement porté sur différentes variétés d'algues et plantes aquatiques et non sur les plantes d'intérieur qui avaient fait également l'objet de ces recherches. Voici donc le cadre grâce auquel l'on trouve une littérature foisonnante sur le sujet.


particules_covAction dépolluante

De fait, en France, l'ADEME (Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Énergie) considère que l'argument « plantes dépolluantes » n'est pas validé scientifiquement au regard des niveaux de pollution généralement rencontrés dans les habitations et des nouvelles connaissances scientifiques dans le domaine.

« En matière d'amélioration de la qualité de l'air intérieur, la priorité reste la prévention et la limitation des sources de pollution : entretenir les chauffe-eaux et chaudières, réduire l'utilisation de produits chimiques ménagers, ne pas bloquer les orifices d'aération, ouvrir les fenêtres tous les jours quelques minutes... » [SourceAdeme]

Une étude en situation réelle a été réalisée par le bureau d’étude français Inddigo. Les résultats démontrent que si certaines plantes sont capables d’absorber certains polluants de l’air, « leur impact sur la qualité de l’air intérieur d’un milieu réel ne semble à posteriori pas assez important pour être significatif ».

Que retenir ? Les plantes ont bien une capacité de neutralisation de certaines particules et composés organiques volatils. Cependant, étant donné les conditions d'une situation réelle d'habitat, elles n'ont pas la faculté de modifier la qualité de l'air de manière significative.


Pourquoi dépolluer, quel est la qualité de l’air en ville ?

pollution_ville

En ville, des pics de pollution aux particules fines sont réguliers, et les seuils sont atteints et dépassés depuis longtemps. L’alarme de pollution à Paris le mois dernier, reconnue comme étant « la ville la plus polluée du monde le 18 mars 2015 », et les mesures de ralentissement de trafic lors de l'effet Smog à Bruxelles et dans sa périphérie sont là pour nous le rappeler.


Et dans les maisons ?

Et en terme de pollution d'intérieur, l'air de nos maisons est 8 fois plus pollué que celui de l'extérieur comme le rapporte cet article du Nouvel Observateur. Selon le Dr Squinazi, médecin biologiste, les causes principales de cette pollution accrue sont dues à des polluants extérieurs, ou « de proximité» (émanations de la rue, du sous-sol), les polluants provenant du bâtiment lui-même (ameublement, matériaux de construction, de décoration…), et nos propres activités (produits d’entretien, encens en bâton, tabagisme…). [SourceNouvelObs]


Et les lieux de travail ?

affaires

D’autres questions surgissent à la lecture de ce que les agences nationales responsables de ces domaines ont rapporté dans leurs analyses.

Par exemple, l’Agence de Protection Environnementale américaine (EPA – www.epa.gov.) a déclaré au Congrès qu’ils avaient détecté plus de 900 Composés Organiques Volatils (COV) dans l’air des bâtiments publics. S‘en sont suivi de nombreux procès à l’encontre des propriétaires, et, en conséquence, les compagnies d’assurances ont versé des millions de dollars en dommages et intérêts !

Selon l'étude française réalisée par Inddigo, dans un environnement de bureaux où seuls 4 COV ont été analysés, « il n’apparait aucun effet significatif suite à l’introduction des plantes dans les bureaux, que ce soit à une échelle locale ou globale. Le système testé apparait ainsi totalement neutre vis-à-vis de son environnement. »[SourceInddigo]


plantes_feng_shuiAlors, pourquoi des plantes à la maison ?

Plus que des éléments décoratifs, les plantes sont des êtres vivants que vous accueillez chez vous. En échange de quelques soins nécessaires à leur épanouissement, elles croissent et elles fleurissent pour vous témoigner leur satisfaction ! Agréable touche de verdure Yin dans un intérieur Yang, elles représentent un rappel qualitatif de la nature.

De manière cyclique, l'homme s'est écarté de la nature, exode des campagnes vers les villes, déforestation au profit de l'agriculture, et y est revenu de manière successive. L'Art Nouveau, le Flower Power, la revégétalisation des cités urbaines témoignent de son besoin essentiel de contact avec la nature dont il fait partie intégrante. Ayant un effet positif sur l'état émotionnel, elles participent à créer un climat harmonieux, en relation avec les cycles naturels.

Les plantes contribuent à réguler l'humidité ambiante. Les plantes restituent jusqu'à 97% de l'eau d'arrosage par les feuilles et par évaporation du terreau. Le taux d'humidité est un facteur important pour une qualité de l'air dans l'habitat (QAI). L'humidité idéale recommandée se situe entre 40% et 70%, et 50% pour le bien-être des plantes d'intérieur. Un taux d'humidité supérieur à 40% draine les particules chargées électriquement vers le sol, et limite les phénomènes d'électricité statique ainsi que la propagation des COV. Une humidité trop importante, soit 80% et au-delà, durant une longue période, a pour effet délétère de favoriser la croissance de moisissures. C'est en hiver qu'il faut veiller à maintenir cette humidité car les systèmes de chauffage assèchent l'air ambiant.


chambre_feng_shui_plantesEt les plantes dans les chambres, qu'en est-il ?

On n'a jamais entendu parler de quelqu'un qui soit mort d'avoir dormi en forêt…

Il s'agit encore d'une légende urbaine... Soyons clair, même plusieurs grandes plantes dans une chambre ne créent en aucun cas un quelconque risque de consommer l’oxygène au point d’asphyxier les occupants. D'ailleurs, cela n’arrive même pas au dormeur à la belle étoile en forêt.

Les plantes et les fleurs dans une chambre apportent cependant un rappel qualitatif de la nature, créant ainsi le lien naturel qui connecte l'homme à son univers et à sa nature profonde. Elles ont la capacité de vous émerveiller dès le réveil ? Et bien, profitez !


ventiler_la_chambreVentiler 10 minutes matin et soir suffisent !

Et pas plus ! L'air renouvelé dans nos habitations plus de 10 minutes chaque jour rend toute action dépolluante des plantes d'intérieur inutile. Une ventilation accrue réduit l’efficacité énergétique du bâtiment. Et il reste encore à supposer que l’air extérieur soit plus sain, contienne moins de composés organiques volatils (COV) ou de particules fines que celui circulant à l'intérieur.

Toutefois, si une habitation est située devant un grand  parc, ou à contrario, au bord d'un grand boulevard, la qualité de l'air sera forcément différente. Adaptez la ventilation à chaque situation. Par contre, ne pas ventiler suffisamment l'habitation aura pour conséquence de favoriser les moisissures, contribuer à la prolifération d'acariens, et sur un plan subtil, de laisser s'accumuler des idées noires.

Ventiler, c'est refroidir la maison ? Dans une habitation, ce sont principalement les murs qui conservent la chaleur transmise par l’air. L’air renouvelé est rapidement réchauffé par les murs lors d’une ventilation brève destinée à renouveler l’air intérieur. Au-delà de ce laps de temps, les murs commenceront à perdre la chaleur accumulée et la production de chaleur par le système de chauffage sera activé via le thermostat de l’installation.


En conclusion, que faut-il retenir ?

1/ Si l’on a des plantes chez soi, c’est parce qu’on les aime et pour en prendre soin
2/ Ventiler toute la maison 10 minutes matin et soir suffit pour « assainir » l’habitat
3/ Assurez-vous d’avoir entre 40 et 70% d’humidité ambiante
4/ Choisissez avec soin les produits d’entretien utilisés
5/ Limitez les sources de pollution à travers vos choix de consommation

En conclusion, les plantes sont un bienfait tant qu'elles sont en bonne santé. Les plantes d'intérieur jouent un rôle similaire aux animaux de compagnie, celui de contribuer à notre bien-être par un échange subtil d'énergie qui apporte davantage que le simple fait de se réjouir en les voyant. Tout d'abord, et il faut en être conscient, ce sont des êtres vivants, vous accueillez donc la vie chez vous ! Les plantes sont simples dans leurs besoins : de l'eau, de l'air, de la lumière, un cycle lunaire et de l'amour ! Et la formule ne vaut pas que pour les plantes !

 
interieur_particulier_feng_shui_et_geobiologie

D'autres articles vous intéressent ?

 Vous trouverez tous nos articles à la rubrique Infolettre


Rituel Feng Shui et pratique méditative

rituel_feng_shui_meditation-txt


grONDES contre la 4G à Bruxelles

antennes-relais


Bien vivre sa maison

fengshui-decouverte


Feng Shui, géobiologie et le monde moderne

tente_feng_shui


Feng Shui et signalisation routière

Feng Shui et signalisation routière


Vidéo RTL-TVI Clé sur Porte Feng Shui à domicile

cl_sur_porte_interieur_particulier


Origine du Feng Shui et de la géobiologie

yin_yang_f_o


5 critères Feng Shui essentiels pour une maison accueillante

hall_feng_shui


La Géobiologie

geobiologie_feng_shui


Colruyt fait "purifier énergétiquement" ses bureaux

Colruyt fait purifier ses locaux


4G à Bruxelles, tous pigeons ?

perturbationsartificielles


Le Feng Shui, science subtile de l'habitat adaptée à chaque inidividu

feng_shui_interieur_particulier


5 règles Feng Shui essentielles pour la chambre d'adulte

chambre_feng_shui


Pour profiter de nos infolettres mensuelles, il suffit vous y inscrire. Si vous êtes enthousiaste, merci d'en faire profiter vos ami(e)s. Recommander ce site


 

Stonehenge et Avebury août 2016

the_stonehenge_avebury_tour

Stages d'été 2016

stage-ete-2015

Analyse à domicile en Feng Shui et Géobiologie

expertise_feng_shui_et_geobiologie